Ziguinchor : Une équipe du ministère de l’éducation a rencontré les réseaux des femmes enseignantes de la région

femme zig
Si le taux de scolarisation des filles et leur maintien à l’école a été un combat réussi, tel n’est pas le cas pour la promotion des femmes dans le système. En effet, les statistiques révèlent qu’elles sont non seulement minoritaires dans le secteur de l’éducation, mais aussi moins responsabilisées. Ce constat est encore plus saillant dans les régions. A Kédougou, Kolda, Ziguinchor et Sédhiou, par exemple, sur 100 enseignants, on compte moins de 25 femmes La direction des ressources humaines du Ministère de l’éducation nationale compte s’appuyer sur de nouvelles stratégies. Il s’agit de la mise en place d’un plan de responsabilisation des femmes et leur promotion à des postes de responsabilité (directrice, proviseur, censeur, principale de collège, inspectrice…C’est d’ailleurs tout le sens d’une rencontre qui s’est tenu à Ziguinchor le 13 juin 2015 et qui a regroupé les responsables des réseaux des femmes enseignantes de la région. Ndeye Binta Camara est la responsable du bureau genre à la direction des ressources humaines du ministère de l’éducation nationale, elle s’est livrée à la presse à la fin de la rencontre qui a vu la présence de l’inspecteur d’Académie Ousmane Sané et de plusieurs responsables de l’institution académique.

Elie Afore Coly

© Casamance News
Translate »