A ABÉNÉ, DES POPULATIONS BÉNISSENT UN PROJET CHINOIS REDOUTÉ PAR DES HÔTELIERS

abene usineLes populations d’Abéné, un village situé à trois kilomètres de la station balnéaire de Kaffountine, dans le département de Bignona (sud) ont dit samedi leur adhésion à l’installation d’une usine de fabrique de farine de poisson financée à hauteur de six milliards de francs CFA pour un promoteur chinois, a constaté l’APS.

Réunies sous un immense arbre faisant office de place publique à Abéné, les populations, toutes communautés confondues (diolas, mandingues, karoninkés, etc.) ont exprimé leur adhésion à ce projet, ’’une aubaine’’ pour leur village.

« Toutes les communautés du village se sont réunies pour donner leur accord à ce projet qui est une aubaine pour le village compte tenu des nombreux avantages que nous proposent les Chinois », a expliqué Lamine Diabang, porte-parole des populations.

Selon lui, ce projet « présente de réelles opportunités pour le village » d’Abéné, compte tenu notamment des « possibilités de création d’emplois pour les jeunes’’ par exemple, sans compter les projets de « construction d’une mosquée et d’une église et plusieurs autres’’ initiatives socio-économiques prévues par les promoteurs.

De l’avis de Souleymane Koté, l’un des responsables des jeunes, cette unité industrielle en cours d’implantation à Abéné « va ouvrir d’autres perspectives pour mieux lutter contre le chômage endémique et l’émigration clandestine ».

« Beaucoup de fils d’Abéné sont restés dans la mer’’ en tentant de gagner l’Europe. « Ce projet va prendre en compte cette préoccupation liée à l’émigration clandestine sans compter d’autres opportunités », a-t-il soutenu.

« Rien que pour les travaux d’installation de l’usine, une centaine de jeunes sont employés par les Chinois », a souligné ce représentant des jeunes d’Abéné.

« Nous demandons au gouvernement de faire attention et de suivre la volonté des populations d’Abéné. Cette volonté est de voir cette usine de fabrique de farine de poisson et d’huile de poisson réalisée dans notre village », a ajouté Augustin Diankène Diatta, l’un des notables du village.

Des hôteliers installés sur un site dédié au tourisme à Abéné, à quelques encablures de la station balnéaire de Kaffountine, ont récemment dénoncé l’installation de cette unité industrielle qui selon eux « risque de nuire à l’activité touristique de la localité ».

« Au contraire, cela peut redonner un coup d’élan au tourisme. En installant cette usine, le développement économique de la localité pourrait être accéléré. Notre ancien aéroport pourrait même être réhabilité », a argué Augustin Diankène Diatta.

« Rien qu’à voir cette mobilisation’’, l’on est renseigné sur le fait de savoir « si les populations ont adhéré à ce projet » ou non, fait valoir une porte-parole des femmes.

Ces dernières « sont fatiguées par les petits boulots qui ne nous rapportent rie. Le promoteur nous a proposé des projets dans les domaines de l’agriculture et de la santé », a déclaré au nom de la gent féminine d’Abéné.

A la suite de leur rassemblement sur la place publique du village, les populations ont improvisé une marche de soutien à l’installation de cette unité industrielle, laquelle les a conduites jusqu’périmètre dédié à cette usine.

« Nous sommes fiers de voir les populations nous soutenir. Nous avons respecté toutes les procédures légales en matière d’installation d’une unité industrielle en vigueur au Sénégal. Il s’agit d’un projet de plus de six milliards de francs CFA. Il emploiera plusieurs jeunes et femmes du village », a réagi Sissi Xie, l’une des responsables du chantier.

,
One comment on “A ABÉNÉ, DES POPULATIONS BÉNISSENT UN PROJET CHINOIS REDOUTÉ PAR DES HÔTELIERS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »