Alphabétisation et autonomisation des femmes : Vers la mise en place d’un programme transfrontalier

alphabetisation des femmesDakar abrite depuis hier, et ce, jusqu’au 9 avril prochain, un atelier de restitution et de partage sur l’alphabétisation et l’autonomisation des femmes dans l’espace Uemoa. Il s’agit, à terme, de formuler un projet sous-régional, en vue de leur autonomisation.

L’étude qui entre dans le cadre des différentes actions de l’Ong Aide et Action en faveur de l’éducation et du renforcement des capacités des femmes a été conduite au cours du second trimestre 2013 avec l’appui technique et financier de la Commission de l’Uemoa. L’atelier de partage qui regroupe des représentants de 9 pays sera une occasion d’échanger sur les résultats de l’étude mais aussi de formuler et de soumettre un projet sous-régional sur l’alphabétisation et l’autonomisation des femmes. « A travers différentes initiatives, comme l’éducation et l’alphabétisation, l’Uemoa est à la recherche de solutions pour l’autonomisation des femmes », a déclaré, hier, Aïssata Miningou, la directrice du genre à la Commission de l’Uemoa. Elle soutient que cette question est prise en charge par nos Etats, mais il reste un long chemin à parcourir. Cette étude, poursuit-elle, est un diagnostic que nous avons voulu faire pour voir l’état des lieux de la situation des femmes, ce dont elles ont besoin et les stratégies innovantes nécessaires pour les accompagner dans cette quête d’autonomisation. « Le document a ainsi proposé des solutions, mais il s’agit, au cours de cet atelier, d’en discuter avec les représentants des Etats membres de l’Uemoa pour développer des programmes autour de l’autonomisation des femmes », a expliqué la directrice du genre de la Commission de l’Uemoa. L’atelier indique Koffi Adjimon, directeur de la Coordination régionale Afrique de Aide et Action :« vise à renforcer le contenu global de l’étude, à poser les axes prioritaires relatifs à la prise en charge de la problématique genre dans les politiques nationales de développement ». Il pense qu’il faut renforcer les capacités économiques des femmes pour faire en sorte qu’elles soient plus autonomes financièrement et plus présentes.

Le Sénégal marque son adhésion totale à la proposition qui ressort de l’étude visant à mettre, en place à l’échelle régionale, un projet d’appui à l’autonomisation des femmes. C’est ce qu’a indiqué, hier, Anta Sarr, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance. Elle présidait l’atelier de restitution et de partage de l’étude sur l’alphabétisation et l’autonomisation des femmes dans l’espace Uemoa. Elle souhaite que par l’alphabétisation se réalisent l’autonomisation des femmes et le changement qualitatif à travers un mieux-être aujourd’hui et pour les générations à venir.
Le soleil

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »