Casamance : L’Ofnac dénonce le pillage des ressources naturelles

pillage casamanceL’Ofnac a organisé un forum à Kolda pour expliquer aux populations sa mission et son mode de saisine. Le coordonnateur général de l’institution, Mounirou Fall, a profité de la rencontre pour dénoncer le pillage des ressources naturelles de la Casamance.

Les ressources forestières constituent la principale richesse des populations de la Casamance. Ce secteur vital de l’économie régionale constitue de ce fait un domaine où le risque de fraude et de corruption est le plus élevé dans cette partie méridionale du pays. C’est du moins le sentiment de Mounirou Fall, coordonnateur général des programmes de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), qui s’exprimait à Kolda lors d’un forum citoyen organisé par son institution en partenariat avec la Plateforme des acteurs non étatiques. Il se dit scandalisé par l’ampleur des dégâts causés aux ressources forestières qui constituent un patrimoine commun des populations casamançaises. « Nous étions à la forêt de Koulinto, une commune située dans le département de Médina Yoro Foulah. Nous avons vu le carnage qui est en train de se faire dans le bois. Lequel est systématiquement vandalisé alors que ces forêts appartiennent à la population parce que constituant leur principale richesse », déclare-t-il en substance.

Les responsables de l’Ofnac ont mis à profit cette rencontre pour expliquer aux populations la mission de leur institution et le mode de saisine pour permettre au simple citoyen de lancer une alerte en cas de fraude et de corruption avérées. « Lorsqu’on parle de l’Ofnac, immédiatement, dans l’imagerie populaire, on pense à la répression alors que l’Ofnac a deux pieds. Le décret qui l’institue parle d’abord de la prévention et ensuite de la lutte contre la corruption », a précis Mounirou Fall. Selon lui, c’est dans le cadre de cette prévention que l’Ofnac organise des forums citoyens. Les régions de Louga, Dakar, Diourbel, Kaolack ont déjà accueilli ces genres de rencontres. Il invite les populations à saisir l’Ofnac quel que soit leur lieu de résidence en cas de problème. Pour ce faire, un numéro vert le 800 000 900 ainsi qu’un site web sont à la disposition des populations.
Source: Le Soleil

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »