Développement de la Casamance : Le Dg de l’Anrac annonce le démarrage d’un Programme d’actions stratégiques de l’Etat

Ansou Sané ANRACLe directeur général l’Agence nationale pour la relance des activités économiques en Casamance (Anrac), Ansou Sané, a annoncé, samedi, à Ziguinchor, le démarrage du Programme d’actions stratégiques de l’Etat en Casamance (Pasec). Ce projet va piloter le développement économique, social et culturel de la région méridionale du Sénégal.

Le processus d’élaboration du document relatif au Programme d’action stratégique de l’Etat en Casamance (Pasec) a démarré. L’information est donnée par le directeur général l’Agence nationale pour la relance des activités économiques en Casamance (Anrac). Selon lui, l’Agence y travaille avec l’ensemble des acteurs locaux de développement. Des bailleurs de fonds sont également disposés y à apporter leur soutien. Ansou Sané, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse, a assuré que la mise en œuvre de ce Programme d’actions stratégiques de l’Etat en Casamance va permettre d’y poursuivre les efforts de relance de l’économie et de consolidation de l’accalmie, gages d’une paix définitive et durable. Dans cette perspective, il a sollicité, la semaine dernière, lors d’une tournée dans les régions de Sédhiou, Kolda et Ziguinchor, une collaboration avec les autorités administratives, coutumières et religieuses, les services techniques de l’Etat, les partenaires et Ong. Ainsi donc, l’Anrac va dorénavant siéger dans les réunions du Comité régional développement (Crd) de Sédhiou et de Kolda. Les autorités administratives ont satisfait la demande du Dg dans ce sens. Ce dernier a expliqué sa démarche par sa volonté de « résorber le déficit de présence et d’interventions de son Agence » dans ces deux régions.

Par ailleurs, M. Sané a annoncé l’ouverture d’antennes régionales de l’Anrac à Sédhiou et Kolda. En attendant, des points focaux vont y jouer le rôle de relais de l’Agence. L’objectif visé est d’offrir des perspectives de réinsertion économique et sociale aux populations victimes du conflit armé qui sévissait dans la région méridionale du Sénégal. « Nous nous engageons à travailler avec ces populations pour identifier des créneaux pouvant leur permettre de s’adonner à des activités génératrices de revenus », a assuré le directeur général de l’Agence nationale de relance des activités économiques en Casamance. Ansou Sané a révélé qu’il va favoriser la stratégie du faire-faire avec un certain nombre de programmes et projets de l’Etat en Casamance pour mettre à la disposition des populations des offres de services qui puissent répondre à leurs préoccupations et les accompagner dans des activités de réinsertion économique et sociale.

L’Anrac offre des kits scolaires
L’Agence nationale pour la relance des activités économiques et sociales en Casamance (Anrac) a offert, samedi dernier, des kits scolaires d’une valeur de 5.500.000 FCfa à des élèves issus de familles déplacées et victimes de mine ainsi qu’à des filles leaders de deux collèges d’enseignement moyen (Cem) de la région de Ziguinchor.
La cérémonie de remise a été présidée, à Ziguinchor, par le gouverneur de la région, Guedj Diouf, en présence du directeur général de l’Agence nationale pour la relance des activités économiques et sociales en Casamance, Ansou Sané, et de plusieurs autres personnalités. Au total, 200 élèves issus de familles déplacées, 100 élèves dont les parents sont des victimes de mines et 40 filles leaders dans les Cem de Kénia et Kandialang ont reçu d’importants lots de fournitures scolaires de la part de l’Anrac. Ce don s’inscrit dans le cadre de la politique de réinsertion sociale de ladite agence envers cette couche impactée par le conflit armé qui sévissait en Casamance.
M. Sané a annoncé qu’au-delà de cet appui, il va inscrire les actions de son Agence dans une dynamique d’accompagnement des populations susmentionnées pour favoriser le retour de ces dernières dans leurs localités d’origine et leur permettre de s’adonner à des activités génératrices de revenus. Il a assuré que ce don de kits scolaires est une première d’une série de mesures que l’Anrac va apporter aux populations impactées par le conflit armé en Casamance.
Source: Le Soleil

, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »