Journée internationale de la femme: les journaux se prêtent au jeu

femmeLes journaux du week-end consacrent une large part à la célébration, ce samedi, de la journée internationale de la femme et aux affrontements violents qui ont opposé, dans la journée de vendredi à Saint-Louis, des pêcheurs qui réclamaient plus de sécurité en mer, aux forces de l’ordre.

Le Soleil prend prétexte de la journée du 8 mars pour consacrer un large dossier aux droits des femmes au Sénégal, à travers notamment ‘’(les) conquêtes et (les) résistances’’.

‘’Présentes dans les bureaux, champs, usines, marchés, entreprises, etc., la proportion des femmes dans les instances politiques et de décision au Sénégal, comme du reste, dans beaucoup de pays, dans le monde, est encore moindre’’, écrit le journal.

‘’Bien qu’une loi sur la parité soit votée en 2010, l’égalité homme-femme reste un combat de tous les jours. Une bataille menée à tous les niveaux par les femmes sénégalaises …’’, selon le quotidien gouvernemental.

Sud Quotidien évoque ‘’la longue marche pour l’émancipation’’ des femmes, en rappelant des défis comme la parité absolue, l’autorité parentale, l’accès au foncier, les violences conjugales et économiques, la scolarisation des filles…

Pour Le Populaire, ‘’les femmes réclament plus de respect’’, à l’occasion de la journée qui leur est dédiée.

‘’Femmes et pouvoir : faire valoir ou alternative ?’’, s’interroge La Tribune. Le journal souligne en effet que ‘’cette journée est célébrée dans un contexte où la cheffe du gouvernement, Aminata Touré, est la deuxième femme à occuper ce poste, après Mame Madior Boye (2001)’’.

Pour sa part, Rewmi Quotidien donne la parole à la chanteuse Daba Sèye, qui dit ce qu’elle pense du 8 Mars. ‘’La parité nuit à la femme’’, soutient-elle, avant d’ajouter à la Une du même journal :’’l’hypocrisie est banale au Sénégal’’.

‘’Les hommes réhabilitent le sexe faible’’, à l’occasion de la journée internationale de la femme, écrit Direct Info, rapportant, à ce sujet, le témoignage de l’actrice Rokhaya Niang qui affirme que ‘’rien ne peut marcher sans les femmes’’.

Mais Direct Info fait son titre d’ouverture sur les violents heurts entre pêcheurs et forces de l’ordre, vendredi à Saint-Louis, un autre sujet qui est largement relayé par les quotidiens. ‘’Un vendredi noir à Guet-Ndar’’, quartier de Saint-Louis où les incidents se sont produits, rapporte le journal.

APS

, , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »