KOLDA : Des migrants de retour à l’école de la gestion des PME

MIGRANTSTrente migrants de retour viennent de démarrer une formation de cinq jours sur les techniques et outils de gestion d’une Petite et Moyenne Entreprise (PME) ou d’une micro-entreprise, ce lundi 8 octobre à Kolda.

Cette session de renforcement de capacités est organisée au profit des bénéficiaires du « Projet d’Appui à l’Insertion Professionnelle des Migrants Retournés et des Jeunes à risques dans la Région de Kolda». Un projet déroulé par l’ONG LA LUMIERE en partenariat avec l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) avec un financement conjoint de la CEDEAO et de l’Union européenne (UE). Il s’inscrit dans le cadre du projet d’ « Appui à la Libre circulation des Personnes et Migration en Afrique de l’Ouest» qui a une durée de quatorze (14) mois, a expliqué Mame Thierno Aidara, coordonnateur de l’ONG La Lumière à Kolda.

A l’en croire, pour mener cette activé de formation, l’ONG LA LUMIERE s’est approchée de l’ONFP via son antenne de Kolda pour demander son accompagnement compte tenu de l’expérience de cette structure dans le domaine de la formation professionnelle et technique.
Ainsi, les modules de cette formation porte essentiellement sur « les techniques de vente, le marketing, la gestion relative aux activités menées par les bénéficiaires entre autres », selon chef d’antenne de l’ONFP de Kolda. Une façon pour Mbaye Niang d’outiller ces migrants de retour afin que les activités qu’ils mènent puissent atteindre les résultats escomptés.

Du côté des bénéficiaires, on se félicite de cette formation qui, de l’avis d’El Hadji Mamadiang Diallo basé à Saré Dembayel dans la commune de Mampatim constitue la clé du succès de leurs activités génératrices de revenus. Pour lui, « c’est une grosse épine qui va être ainsi ôtée des pieds de ces porteurs de projet qui sont courageux et amitieux mais qui manquaient de formation ».

Il en a profité pour inviter les bénéficiaires, une fois retourné au bercail, d’être « des combattants de la lutte contre les migrations irrégulières en menant des activités de sensibilisation et surtout en procédant à la démultiplication de la formation reçue afin d’inciter les jeunes à entreprendre et à rester dans leur terroir et travailler ».

Source: Koldanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »