Le visa  »pose problème au tourisme », selon Abdoulaye Diouf Sarr

artoff135231Le ministre du Tourisme et du Transport aérien, Abdoulaye Diouf Sarr a indiqué que l’obligation de détention de visa pour les touristes constitue  »un frein » pour l’émergence du secteur et annoncé qu’une commission est mise en place pour réfléchir sur la manière la plus adéquate de gérer la question.

‘’C’est un frein (le visa), même s’il faut peut-être, dans sa gestion, l’appréhender. Dans le diagnostic que nous avons fait, nous considérons que le visa pose problème au secteur’’, a-t-il dit lors du vote du projet de budget de son ministère.

‘’On demande à ce que l’on supprime le visa, je n’irai pas jusque là. Ce qu’il faut noter est que le chef de l’Etat à retenu la prolongation de l’exonération de visa pour les tours opérateurs pour 2015 mais nous a donné mandat pour que l’on mette en place une commission de réflexion globale ‘’, a-t-il dit.

Selon lui, cette commission, ‘’au-delà du visa, doit effectivement nous dire de manière précise quelles sont les mesures urgentes pour lever le dysfonctionnement du secteur et dans le cadre de cette commission la question du visa sera posée’’.

‘’Et nous allons voir comment faire en sorte pour que le visa soit géré de la manière la plus optimale parce qu’il ne faut pas intégrer que des préoccupations pour le tourisme, il y a d’autres considérations qu’il faut intégrer dans l’analyse du visa’’, a expliqué M. Sarr.

Il a invité tous les acteurs concernés (les ministères de l’Intérieur et de l’Economie, des Finances et du Plan) à tenir compte de ‘’ces éléments pour que l’on en parle de manière responsables’’.

‘’Et je plaide pour que le système qui sera mis en place tienne compte du fait que le tourisme est un secteur clé’’, a-t-il dit.

Le gouvernement du Sénégal applique la réciprocité à tous les pays qui demandent des visas d’entrée à ses citoyens depuis le 31 juillet 2012. Les ressortissant des pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), du Maroc et de la Mauritanie ne sont pas concernés par la mesure.

Depuis l’entrée en vigueur de la mesure, les acteurs du tourisme n’ont cessé de la dénoncer, en arguant que c’est un frein à l’arrivée des touristes étrangers.
APS

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »