L’UNICEF évalue son programme de coopération dans la zone Sud

cartecasa Les Plans de travail annuel (PTA) mis en place par le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) ont contribué à lever les goulots d’étranglement dans le cadre de la défense, de la promotion et de la protection de l’enfant en Casamance, a déclaré, mercredi à Ziguinchor, sa représentante adjointe au Sénégal, Edele Thebaud.

‘’Deux fois par an, les PTA sont revus pour identifier le niveau d’atteinte des résultats, les contraintes, les goulots d’étranglement et pour définir les priorités pour la période à venir’’ a-t-elle dit.

Mme Thebaud assurant l’intérim de la représentante de l’UNICEF s’exprimait à l’ouverture de la revue semestrielle du programme de coopération avec le Sénégal (2012-2016) dans les régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda.

Des autorités administratives, éducatives et sanitaires, et des élus locaux des trois régions ciblées par l’Agence onusienne en Casamance, ont pris part à la revue interrégionale qui prend fin jeudi.

‘’La survie et le développement de l’enfant, l’éducation inclusive et de qualité, la protection des enfants et les politiques sociales et le plaidoyer en faveur des enfants’’ sont les composantes des plans de travail 2014, a précisé la représentante adjointe de l’UNICEF.

Dans le cadre de sa coopération avec le gouvernement du Sénégal, l’UNICEF a ciblé les régions qui présentent les plus faibles indicateurs au niveau des secteurs sociaux, dont les régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda, renseigne un document remis à la presse.

L’adjoint au gouverneur de Ziguinchor, Amadoune Diop qui a présidé la revue semestrielle interrégionalle, a insisté sur la qualité de la coopération entre le gouvernement du Sénégal et l’UNICEF dans le domaine de la promotion et de la protection de l’enfant.

A cet effet, il a exhorté les bénéficiaires des programmes d’intervention de l’UNICEF ‘’à plus de rigueur et de transparence afin que les appuis financiers mis à disposition puissent contribuer de façon significative à l’amélioration de la situation des enfants ‘’.

Amadoune Diop a par ailleurs invité les nouveaux élus locaux à  »une meilleure prise en charge des compétences transférées en prêtant une attention particulière à la qualité de l’éducation, à la santé des populations, à l’obtention des pièces d’état-civil et aux violences faites aux enfants ».

APS

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »