Lutte contre la coupe de bois : Les agents des Eaux et Forêts seront dotés de nouveaux équipements

kolda villeLe ministre de l’Environnement était, hier, dans la région de Kolda pour constater l’ampleur des dégâts causés par la coupe abusive de bois. Il a promis d’équiper les agents afin de leur permettre de juguler le phénomène.

Le ministre de l’Environnement et du Développement durale, Mame Thierno Dieng, a promis de doter les agents des Eaux et Forêts de nouveaux équipements pour leur permettre de lutter contre la coupe illicite de bois. Il s’est engagé également à promouvoir les emplois verts pour endiguer le chômage endémique qui frappe les jeunes, particulièrement dans les zones rurales. M. Dieng a pris ces engagements à l’issue d’une visite qu’il a effectuée mardi et mercredi derniers dans la région de Kolda. Il s’est rendu notamment dans les massifs forestiers de Médina Salam Dinga, dans la commune de Fafacourou, département de Médina Yoro Foulah, et de Kandiator qui polarise les communes de Bagadadji et de Dialambéré, dans le département de Kolda. « Il faut renforcer les emplois verts parce que cela témoigne de la volonté d’une exploitation rationnelle et judicieuse de la ressource. Les deux faits qu’il faut relever ici, c’est que la population locale qui y habite doit être la principale bénéficiaire de ses ressources », a-t-il déclaré.

Le ministre a déploré les actions tendant à compromettre les efforts qui visent à éradiquer la coupe abusive de bois. « Il est inacceptable que la communauté nationale, locale et régionale se mettent ensemble pour atteindre ces objectifs-là qui sont très nobles et que des gens mal intentionnés, mal informés, se mettent à compromettre cela par le phénomène de la coupe de bois. Nous avons mis en place une stratégie que nous sommes en train de développer », a ajouté Mame Thierno Dieng qui a reconnu, par ailleurs, que le manque d’équipements des agents des Eaux et Forêts est une réalité. Il a ainsi promis des solutions dans les meilleurs délais.

La création d’emplois verts constitue aussi une urgence à laquelle il compte s’atteler le plus tôt possible. En prenant ces engagements, le ministre de l’Environnement et du Développement durable accède aux doléances des collectivités locales qui réclament le renforcement des moyens logistiques et humains des Services des Eaux et Forêts et la création d’emplois verts. D’après Bouna Koïta, maire de Dialambéré, la création d’emplois verts permettra à la fois de résoudre le problème de chômage des jeunes, de préserver les ressources naturelles et de lutter contre l’exode rural et l’émigration clandestine.
Source: Le Soleil

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »