Noix de cajou : Une unité de transformation de 20 milliards de FCfa annoncée en Casamance

noix de cajouLa noix de cajou destinée à l’exportation.
Une unité industrielle de transformation de noix de cajou, d’un coût de 20 milliards de FCfa, sera bientôt implantée en Casamance, grâce à deux investisseurs indien et algérien. Sa capacité de traitement sera de 5. 000 t/jour dans un premier temps, puis 15.000 t/jour. Elle embauchera une centaine de personnes issues de la population locale.

Selon l’un des investisseurs, Hamidi Mouloud, directeur général de la société Senagro/Import-Export, basée à Dakar, la future unité industrielle transformera des noix d’anacarde brutes en produits finis, destinés à l’exportation. Le terrain qui doit abriter l’usine est déjà acquis. Par ailleurs, M. Mouloud, qui s’exprimait lors d’un point de presse, a dit son ambition de développer le port de commerce de Ziguinchor et un port sec, avec son partenaire indien. Il s’agit de Rajendra Chakkupurayil, directeur général de la société Senegal Comerce & Industry-Sarl, qui est également basée à Dakar. H. Mouloud a indiqué que leur volonté est de donner à la région méridionale du Sénégal les moyens de pouvoir exporter et importer des produits directement, « sans intermédiaire ni passer par Dakar ». Dès lors, les exportations de la mangue de la Casamance pourront se faire à partir du port de Ziguinchor vers toutes les régions du monde. Il pourrait en être de même pour les autres fruits, légumes…, au grand bonheur de nos braves agriculteurs. Les autorités locales, les opérateurs économiques et la chambre de commerce ont assuré les investisseurs indien et algérien de leur soutien.
Source: Le Soleil

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »