SÉDHIOU : UN FONDS DE 100 MILLIONS POUR FINANCER LES FEMMES ET LES JEUNES

Sedhiou RegionLe Conseil départemental de Sédhiou, en partenariat avec la commune d’Anderlecht (Belgique), a mis en place un fonds de 100 millions de francs Cfa pour financer les femmes et jeunes porteurs de projets et équiper les 14 communes du département, a appris l’APS sur place.
Il s’agit de la mise en place d’un Fonds de développement local destinés à financer des femmes et des jeunes du département de Sédhiou porteurs d’un projet ‘’viable et bancable’’ dans un domaine d’activité quelconque.
‘’Nous avons toujours cette étiquette de l’une des régions les plus pauvres du pays. Nous avons pris cette initiative d’initier des projets de développement en allant chercher des partenaires en Belgique pour aider les populations’’, a expliqué le président du Conseil départemental de Sédhiou, Boubacar Biyaye, dont l’institution finance le fonds ‘’à hauteur de 10 millions FCFA’’.
Il s’exprimait au cours de la cérémonie officielle de lancement de ce financement à la Chambre des métiers de Sédhiou. Plusieurs responsables de groupements féminins, d’associations de jeunes, d’élus locaux, de notabilités publiques, de chefs de services déconcentrés entre autres acteurs ont pris part à cette manifestation présidée par l’adjoint au préfet de Madiaw Kandji.
Ce projet de financement est piloté par l’Agence régionale de développement de Sédhiou (ARD) et le bureau du développement local considérés par Boubacar Biyaye ‘’comme des structures techniques et apolitiques pour éviter tout détournement d’objectif ou de logique de militantisme’’.
Dans le cadre de ce projet qui en est à sa phase test, les 14 communes que compte le département de Sédhiou ont été équipées avec la mise à disposition d’outils informatiques et de matériel de bureau en vue de créer au sein des communes ‘’des stratégies de collecte d’informations territoriales’’.
‘’Cela va permettre de disposer d’une base de données pour procéder à la remontée des informations territoriales en mettant en place des documents de travail stratégique qui sont l’épine dorsale du développement local’’, a estimé l’adjoint au préfet de Sédhiou.
Le directeur de l’ARD de Séhdiou, Nfaly Badji, a insisté sur la nécessité pour les communes de travailler ensemble. ‘’Nous avions la possibilité avec la commune d’Anderlecht (Belgique) de travailler avec une seule commune de Sédhiou, mais nous avons impliqué toutes les communes pour les inciter à travailler ensemble en vue d’initier des projets de développement d’envergure pour sortir cette troisième région, la plus pauvre, du sous-développement’’, a souligné M. Badji.
Le représentant de l’Etat, Madiaw Kandji, a surtout plaidé pour que ‘’l’équité et la transparence soient de mise’’ dans l’exécution du projet. ‘’Le projet est initié par le Conseil département qui a un soubassement politique. Les gens ont souvent tendance à orienter les projets vers d’autres objectifs. C’est pourquoi nous veillerons à ce que les financements aillent chez les braves femmes dans les rizières, au marché et dans les autres secteurs d’activité’’, a-t-il assuré.
Source: APS

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »