Transformation des céréales : Vers la validation et la classification des métiers

cerealeL’Office national de formation professionnelle (Onfp) organise un atelier de deux jours regroupant des experts de l’agroalimentaire. Il vise la validation et la classification catégorielle de référentiels de métiers dans la transformation des céréales.

En mai 2013, l’Office national de formation professionnelle (Onfp) a amorcé une démarche de concertation avec les acteurs des différentes branches professionnelles signataires des conventions, en vue de déboucher sur la réalisation d’activités de mise en place de titres de qualification et de titres professionnels. Afin de poursuivre cette démarche, il a été décidé de tenir un séminaire de deux jours ciblant, de façon plus spécifique, le secteur agroalimentaire, particulièrement les métiers liés à la transformation des céréales. Selon le directeur général de l’Onfp, Sanoussi Diakité, cet atelier d’experts a pour but la validation et la classification catégorielle de métiers dans la transformation des céréales suite à l’enquête effectuée auprès des acteurs de la transformation des céréales locales.

Il s’agira également de positionner les métiers identifiés dans les catégories professionnelles de la convention de l’industrie alimentaire. Lors de l’ouverture des travaux, Sanoussi Diakité a indiqué que l’Onfp doit être au service de toutes les branches professionnelles. Il a rappelé que la structure qu’il dirige a déjà organisé un atelier allant dans ce sens et axé sur les Btp. « Aujourd’hui, l’atelier porte sur l’agroalimentaire, principalement les céréales. Après, viendront d’autres secteurs comme la transformation du poisson. C’est un vaste chantier », a déclaré M. Diakité. Selon lui, la formation professionnelle est capitale pour faire aboutir la productivité. C’est pourquoi il a soutenu que la pratique professionnelle doit être accompagnée par des normes et des qualifications.

Cheikh Sadibou Dia, le secrétaire général du ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, a magnifié le travail de l’Onfp. Il a souligné que la qualification des ressources humaines est une préoccupation des pouvoirs publics. D’ailleurs, a-t-il ajouté, elle constitue un des actes stratégique du Plan Sénégal émergent (Pse). Ibrahima Sarr, au nom des syndicats, et Pierre Ndiaye, pour le compte des employeurs, ont salué l’organisation de cet atelier. « Les syndicats vont s’organiser pour s’approprier ce que l’Onfp est en train de faire. J’invite les travailleurs et les employeurs à faire autant », a dit M. Sarr. Pour Pierre Ndiaye, les Sénégalais doivent cultiver le civisme alimentaire en consommant nos céréales locales. Selon l’Onfp, le référentiel de métier se définit comme un document normatif décrivant les activités et les tâches, les compétences, les conditions d’exercice normales d’un emploi type en lien avec les normes de la branche professionnelle.
Le Soleil

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »