ZIGUINCHOR : LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION DU PORT DE PÊCHE DE BOUDODY ‘’BIENTÔT LANCÉS’’ (DG ANAM)

port Ziguinchor Les travaux de construction du port de pêche de Boudody à Ziguinchor (sud) vont être ‘’bientôt lancés’’, en vue d’améliorer le système de débarquement, de traitement et de mise en circuit des produits halieutiques de cette région, a déclaré mardi la directrice générale de l’Agence nationale des affaires maritimes (ANAM), Ndeye Tické Ndiaye Diop.

« Le projet de construction du port de pêche de Boudody à Ziguinchor va bientôt démarrer. Les études sont faites, les appels d’offres lancés et le marché déjà attribué. Bientôt, ce sera la pose de la première pierre qui sera effectuée par les plus hautes autorités du pays’’, a notamment dit Mme Diop.

La nouvelle directrice de l’ANAM séjourne depuis deux jours à Ziguinchor où elle a visité plusieurs services qui s’activent dans les domaines de la pêche, du transport ou de la sécurité maritime. Après des séances de travail avec les autorités administratives locales, elle s’est rendue sur le site du quai de pêche de Boudody, qui doit abriter la future plateforme portuaire de pêche.

Accompagnée d’une bonne partie de ses collaborateurs, Ndeye Tické Ndiaye Diop a rencontré les opérateurs économiques, les acteurs du secteur de la pêche avant de visiter le site de transformation et la zone de mareyage du quai de pêche de Boudody.

« Nous avons visité les infrastructures existantes pour voir dans quelles mesures nous pouvons améliorer la plateforme portuaire et le développement des affaires maritimes dans la zone sud du pays’’, a poursuivi la directrice générale de l’NAM.

Elle s’est aussi félicitée des chantiers en cours dans le cadre du projet ORIO mis en place avec les Pays-Bas, qui comprend outre la construction du port de pêche, l’extension du port commercial de Ziguinchor, et la construction d’un terminal hydrocarbures d’une capacité de 16 000 tonnes.

« Tout cela va permettre une plus grande accessibilité aux circuits, aux marchés et aux circuits commerciaux. Il s’y ajoute l’effectivité du dragage du fleuve qui passe de 3, 20 à 7, 5 mètres. Avec le chenal bien dragué et balisé, la région va connaître un avenir meilleur’’, a fait observer Mme Diop.

« Aujourd’hui, le fleuve est devenu très navigable avec un balisage lumineux qui permet de mesurer l’évolution des bouées. Cela permet de recevoir à Ziguinchor des bateaux à grand tirant d’eau. Rien que depuis le début de la campagne d’anacarde, plus de 32 000 tonnes ont été acheminées à Dakar’’, s’est réjouie la directrice générale de l’ANAM.

Source: APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »