ZIGUINCHOR : UNE « TASK FORCE » LANCÉE POUR ACCÉLÉRER LA MISE EN PLACE DE L’AGROPOLE SUD

Les autorités administratives de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou ont annoncé avoir mis en place une « Task Force » couvrant les trois régions de la partie méridionale du Sénégal, en vue de favoriser une meilleure implication de différents acteurs dans le processus de création de l’Agropole sud.

Cette ’’Task Force’’ dirigée par le gouverneur de Ziguinchor Guédj Diouf, regroupe des démembrements des secteurs public et ptivé, des investisseurs locaux ainsi que divers acteurs de l’agriculture, de la pêche, de l’élevage et de l’industrie.

Elle est chargée de « réfléchir sur un plan d’actions qui vise à accélérer le processus de création de l’Agropole sud », a expliqué le gouverneur de Ziguinchor, à l’issue d’une rencontre de sensibilisation et de mise en place de comités régionaux pour la mise en œuvre du projet d’agropole sud.

Cette réunion, tenue récemment dans la capitale sud du Sénégal, est à l’initiative du Bureau opérationnel de suivi (BOS) du Plan Sénégal émergent (PSE), en collaboration avec les ministères de l’Agriculture, de l’Elevage, de l’Industrie et de la Pêche.

Selon Guédj Diouf, il est « aussi prévu de créer des +Task Force+ zonales au niveau des trois régions pour partager avec l’ensemble des acteurs impliqués sur la feuille de route, ce qui permettra de créer cet agropole sud dans les meilleurs délais ».

« L’Agropole sud sera le chainon manquant dans la zone sud, pour construire une véritable industrie agricole dans cette zone qui regorge de beaucoup de potentialités notamment dans les filières horticoles, de l’élevage, de la pêche, de l’anacarde et de l’aquaculture’’, a assuré Ibrahima Wade, directeur général du BOS du PSE.

« Avec la création de cet agropole sud, toutes ces potentialités seront valorisées dans une perspective de création d’une valeur ajoutée locale. Cet agropole sera un véritable agrégateur avec des composantes sur le plan du stockage, de la conservation, de la valorisation et de la transformation », a expliqué M. Wade, en présence d’experts malaisiens pour la mise en place d’une méthodologie qui permettra d’aller « plus vite ».

Ibrahima Wade a ainsi invité les acteurs à « donner un contenu concret à ce projet agropole sud en précisant sa vocation et ses contours en vue d’adopter une feuille de route ».

Si l’on en croit le coordonnateur du Projet pôle pour le développement de la Casamance (PPDC), Youssouph Badji, l’agropole sud « va faire de Ziguinchor une véritable plateforme économique avec d’intenses activités au niveau du port ou de l’aéroport ».

« Après la mise en place de cet agropole sud, le port de Ziguinchor sera très efficace en termes de création d’emplois et d’impact économique. Le port sera pour Ziguinchor ce que le train l’a été pour la région de Thiès dans le passé », a estimé le coordonnateur du PPDC.
Source: APS

, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Translate »